Archive for the ‘Liban’ Category

Série d’attentats au Liban – Réaction des Politiciens


2013
08.23
©blog.libnanews.com/mariejosee/

©blog.libnanews.com/mariejosee/

J’ai mal à mon Liban


2013
06.19

Plume MJR

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent
Une drôle d’impression s’empare de nous
Abattus, nous nous effondrons sur nos genoux

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent

À la vue de ce cher pays qu’ils saccagent
Qu’ils transforment en un minable marécage
Où marinent des milliers de piteux bravaches
Si piteux que même le marais les recrache

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent

Lorsque ces piètres individus se déclarent
Garant de l’ordre et de la Paix qui se font rares
Lorsque ces mêmes quidams se disent gardiens
De la patrie, alors qu’ils ne font vraiment rien

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent

Face à cette patrie qu’ils châtient et lapident
Avec leurs ambitions perverses et cupides
Face à notre souveraineté qu’ils piétinent
Et à notre dignité qu’ils guillotinent

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent

Quand un groupuscule d’illuminés barbus
Rejetons ignares d’une quelconque tribu
Font la vil’ guerre des autres sur notre sol
Qu’ils blasphèment en instituant leurs idoles

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent

Devant ce pénible arsenal qu’ils nous importent
Qui met la haine et la violence à notre porte
Qui rend notre histoire, nos corps, nos âmes, nos noms
Des proies aux carnassiers et des chairs à canons

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent

Lorsque nous assistons au fâcheux spectacle
De nos voies semées d’embûches et d’obstacles
Par ces mêmes individus qui nous gouvernent
Esclaves des puissances adverses qui les bernent

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent

À la vue de ces milliers d’écœurés qui quittent
Leur terre natale où l’espérance s’effrite
Devant cette hémorragie perpétuelle
Ce triste sort, cette fatalité cruelle

Quelque chose d’ineffable se meurt en nous
Nos cœurs meurtris se serrent, nos gorges se nouent

Devant cette situation inextricable
Tellement désespérante et détestable
Qu’on a envie de crier fort sur tous les toits :
J’ai mal à mon Liban, ma terre que l’on foudroie

© Marie-Josée Rizkallah 2013 – Tous droits réservés.
(également publié sur Libnanews sur ce lien)

« Paix sur la Terre, aux Hommes de bonne volonté »


2012
12.24
Ce à quoi ressemblait les cartes que j'avais réalisées et présentées aux militaires. © Marie-Josée Rizkallah

Ce à quoi ressemblait les cartes que j’avais réalisées à 8 ans et présentées aux militaires. © Marie-Josée Rizkallah

Cette semaine, nous verrons et entendrons le mot « Paix » plus que tout autre moment de l’année, dans les chansons, sur les cartes de vœux traditionnelles ou virtuelles, etc. La Paix censée être donnée par le Petit Enfant Sauveur qui va symboliquement naître, et celle qui doit couronner la nouvelle année qui s’annonce.

Cette Paix, même en temps de guerres et de conflits, demeure toujours une éventualité. Parce que si nous désirons la Paix, nous devons être conscients de l’existence de cette Paix. Quoiqu’il arrive. (suite…)

22 novembre 2012 : Libanaise et Fière de l’être


2012
11.22

22 novembre 1943 – 22 novembre 2012. Beaucoup de choses se sont déroulées en soixante neuf années sur ce petit lopin de terre au creux de la Méditerranée, et ce n’est peut-être pas le moment de tout énumérer.

Aujourd’hui, en plus des jérémiades et plaintes usuelles comme quoi nous célébrons une indépendance qu’on ne vit effectivement pas, sans oublier les souhaits de certains d’être restés sous le mandat français plutôt que d’autres hégémonies puisque dans leurs logiques il y aurait toujours des colons au Liban, les 69 années d’indépendance suscitent des propos pimentés, piochés dans le champs lexical de l’érotisme. (suite…)

D’une créature à son Créateur


2012
10.26

« D’une créature à son Créateur »
Chapitre I : De la Terre au Ciel, p. 14-18.
Poème de Marie-Josée Rizkallah, Photos de Gaëtan Vergne.
Extrait de mon recueil Paroles Eprises, paru aux Editions Maison Naaman pour la Culture. (suite…)

Le temps d’un sort …


2012
09.01

Le temps d’un sort – ©Marie-Josée Rizkallah.  (suite…)

Mon Credo Libanais : « القضيّة هي الهويّة »


2012
08.29

Beyrouth, ou notre identité qui fuit … ©Marie-Josée Rizkallah

Mon Credo Libanais : « القضيّة هي الهويّة »

La Seule et Unique Cause au Liban à l’heure actuelle : (suite…)

Barrières Sectaires …


2012
07.31

Voici un poème retrouvé au fin fond d’un fichier sur mon disque-dur, écrit durant la guerre de 2006, inspiré d’une histoire qui m’avait touchée, sur les Amours au pays des cèdres qui connaissent ô combien de barrières de toutes sortes ; et je trouve qu’il restera toujours d’actualité …

Aime-moi
Au-delà
Des croyances
Des mouvances
Des différences
Des apparences

Aime-moi
Au-delà
Des idoles
Des paroles
Des paraboles
Du protocole

Aime-moi
Au-delà
Des régions
Des légions
Des religions
Des conversions
(suite…)

Amarrée pour toujours … (à ma cité natale)


2012
07.27

Lors de la signature de « Paroles Eprises » au CCF de Deir el-Qamar

Que de poètes, que de plumes, que de chantres
De leurs ouvrages, ont fait de toi  le centre
Tour à tour, portée aux nues par les troubadours
Tu te transmuais sans trêves au fil des jours

De Sin à Ishtar, Magna Dea de l’Orient
A l’amant levantin au charme luxuriant
Vanté et chanté, Ataba ou Mijana
Lune mariale, Hilal, ou d’Inanna

Mais toi que je chante, Lune transcendante
Tu es hors du commun, élevée, éminente
Tu te dévoiles chaque soir dans la cité
Des sommités, toute en gloire et solennité

Deir El Kamar, éponyme de cette Lune
Dont  je veux louer les grâces et les fortunes
De toi s’exhalent des effluves de magnitude
De magnificence et de douce quiétude (suite…)

Debout sur le vieux quai de Beyrouth


2012
07.01

Debout sur le vieux quai de Beyrouth
Avec mes convictions et mes doutes
Je ne retrouvais pas mon vieux phare (suite…)


Marie-Josée E. Rizkallah | Créez votre badge