Mots-clefs: polichicien Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 15 March 2011 à 7:50 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , , , , , , polichicien   

    Alors, c’était comment dimanche? 

    Inévitable question en ce lundi 14 mars. Question posée aussi bien dans les salons politiques, les salons de ces dames pour la première soubhiyeh de la semaine et surement dans les salons de coiffure (qui d’ailleurs prolifèrent dans la ville à une vitesse impressionnante (4 nouveaux dans ma rue en 6 mois).

    Alors tu y étais ? Le « y » représentant pour les lecteurs peu impliqués dans la mouise libanaise la place des Martyrs rebaptisée place de la Liberté, cet immense espace plus ou moins vide de bâtiments (pour l’instant) permettant de concentrer une masse humaine variant selon les sources entre 70,000 et 700,000 personnes.

    Y étais-tu donc ? (têtu que je suis) !

    Je vous répondrais à la façon du reportage de DSK sur Canal+ … en fin d’article.

    Mes voisins, amis, connaissances ont eu chacun une de ces 3 attitudes :
    J’y étais pour mes enfants, pour moi, pour nos martyrs, pour le tribunal, pour la liberté, pour le rejet des armes,…
    Bien sur que non ! Je ne vais pas aller acclamer des voyous, des voleurs, ils ont endetté le pays, ils ont fait main basse sur l’économie, la paralysie c’est eux, des collabos, libérons la Palestine….
    Rien à cirer
    Ce rassemblement, certes impressionnant au vu des erreurs de l’équipe qui a dirigé le pays depuis 2005, n’a rien apporté comme solutions. Elle a montré un fait : le pouvoir de mobilisation toujours présent (à grand renfort de locations de bus) de la partie dite du 14 mars.

    Je dirais aussi que cette même place pourrait se retrouver noire (sans jeu de mots) de monde demain matin si un appel était lancé en ce sens par le camp du 8 mars. J’espère que non ! Ca me boufferait un autre week-end.

    Match nul donc. Equipes renvoyées dos à dos. Le train-train quotidien de lamentations et des menaces va reprendre.

    Les rien-a-cirer eux sont un peu fatalistes, un peu opportunistes, mais surtout très lassés des atermoiements de nos polichiciens.

    Pour ma part je résumerais la journée de dimanche et la position actuelle du 14 mars par une phrase que Desproges aurait pu leur adresser :

    Pour rester belle. Si vous avez les seins qui tombent, faîtes-vous refaire le nez, ça détourne l’attention.

    A se voir, A se lire, A sortir des chapeaux autre chose que des discours creux.

    Jean Khairallah

    http://www.lanationlibanaise.org

     
    • Lib le 15 mars 2011 à 21:19 Permalien

      On va le publier demain à 7h du mat :)

  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 13 January 2011 à 7:10 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: Abert II, , , Monaco, polichicien,   

    Albert.. 

    Y a pas à dire, seul un événement pareil pouvait me sortir de ma léthargie tant nos polichiciens (même les plus proches de mes idées) nous avaient habitués au bruit de fond généré par le TSL, les affaires courantes, les affaires tout court, les complots, les survols, les espions, les barbus, les imberbes, les tractations sur lit d’hôpital saoudien, sur lit d’hôpital transféré aux states, les regurgitements verts et oranges, la mainmise bleue sur l’économie, l’agitation des seigneurs de guerre soi-disant repentis,…

    Donc, je disais, seul Albert, deuxième de la série, pouvait me redonner un tant soit peu le sourire.

    J’ai lu le programme de la visite. Outre les embrassades accompagnés de rots plus ou moins bruyants signalant la fin des repas, il y a la visite de deux sociétés libanaises « en affaire » avec le Rocher, la signature d’accords de coopération ( ?!?), l’inévitable Solidere,…

    Quelle mouche a donc piqué SA Albert pour venir, en pleine préparation du nouveau potage libanais, visiter notre pays ?

    Je n’ai pas été loin.

    Albert serait le nouvel intermédiaire entre les parties libanaises.

    Il lui a été demandé de se farcir la nouvelle recette à appliquer à la scène locale pour les 2 prochaines années.

    Après les grandes puissances, l’Arabie, la Syrie, L’Egypte, le Qatar, place à la médiation de…  Monaco.

    La période 2013-2015 est en cours d’attribution : en lice San Marin, Andorre, les iles Vanuatu.

    A se lire, A se voir, A trouver le bon chemin (sauf celui du cimetière ou de l’exil),

    Jean Khairallah

    http://www.lanationlibanaise.org

     
  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 10 October 2010 à 6:19 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: anniversaire, , Iran, , polichicien,   

    Rethondes, le 13 octobre 

    Bien cher papa,

    Je t’écris un peu en retard. Le 6 octobre dernier, tu aurais eu 80 ans.

    Certes notre presse en a parlé, mais nos frères arabes ont passé sous silence ton anniversaire.

    Je ne veux pas broder sur les affaires en cours et autres réunions stériles de la Ligue Arabe, je comprends ta volonté de la jouer cavalier seul durant des années face au manque d’ambition de tes confrères roitelets du monde arabe.

    Je souhaite juste te parler de mon cadeau, « histoire » de contribuer à la réputation de notre famille.

    Rethondes ? Pétain, l’armistice, le wagon tu te rappelles ?

    Et bien moi je t’en offre un de wagon. Un train entier de personnalités qui, le 13 octobre, au lieu de commémorer tristement l’anniversaire de l’entrée de nos troupes victorieuses à Baabda, vont faire amende honorable et courbettes à mon ami Mahmoud dans la joie et bonne humeur. C’est-il pas beau ça ?

    Tu dois être fier de moi.

    Je te laisse. Il faut que je finisse de mettre la touche finale à mon prochain « coup » sur l’échiquier. Les empêcher de passer la barre des 6 ans. Les cons ! Ils ont cru qu’un printemps pouvait durer 6 ans. Mais comme partout ailleurs, cela dure 3 mois, des fois un peu plus si le temps est déréglé. Mais pour ça, il faut des talents ou du talent.

    Le Liban possède un paquet d’atouts et un paquet de polichiciens. Tu sais ceux qui croient faire de la politique, mais qui en fait ne sont que des polichinelles ayant laissé passer la chance qu’ils ont eu en main de définitivement les réconcilier avec leur peuple.

    Tu me manques,

    Ton fils qui t’aime,

    Bachar

     
  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 26 August 2010 à 7:31 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , , , , polichicien   

    Ex-bollah 

    Edaissy, Bourj Abi Haidar, TSL, et même Istez Nabih….

    Ces tiques et taons viendront ils à bout du parti du Sayyed ? Ou du moins l’affaibliront-ils assez pour abaisser un peu sa superbe ?

    Apres Edaissy, l’armée semble vouloir se positionner comme un interlocuteur privilégié voire unique face à Israël.

    Apres Bour Abi Haidar, c’est le même pouvoir, par la voix du président du Conseil, qui rappelle l’existence de règles, surtout en matière d’armes individuelles. Try me, aurait-il dit… Tout un symbole.

    Apres sa prestation télévisée, le procureur du TSL l’a habilement remis en place, et continue sa route.

    Istez va se fendre à son tours d’un discours-bain de foule le 31 aout. Try me, pourrait-il dire… Du déjà-vu.

    Alors Hezbollah en sursis ?

    Il en faut plus mais les fissures apparaissent dans l’édifice.

    A l’appui de mon analyse, les gesticulations, toujours bien réglées dans le temps, de Walid B., seigneur de la Montagne, et de l’indéboulonnable, indéracinable, l’irremplaçable, l’omni-absent, Istez Nabih, grand ordonnateur des séances plénières (ou vide) de notre assemblée de polichiciens.

    A se lire, A se voir, A briser cet équilibre de la peur (de l’autre)

    Jean K

    La Nation Libanaise

    http://www.lanationlibanaise.org

    blog.libnanews.com/lanationlibanaise/

     
  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 20 August 2010 à 11:30 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , , , , polichicien   

    (R)évolution 

    J’ai relu ce matin le livre du voyage de Bernard Werber… pour la énième fois !

    Et en particulier le chapitre intitulé Lutte contre le système.

    Tout un programme diriez-vous ! Lutter, encore lutter et puis contre quoi, contre qui ?

    A lire les news d’hier on a envie de ne faire que ça.

    Un ministre de l’énergie qui s’époumone en disant tricheurs pas payeurs !

    Une énième rediffusion d’une conférence de dialogue (de sourds),

    Une chasse aux sorcières avec des apprentis Mata Hari ou chevaliers d’Eon convaincus,

    Un équilibre maintenu par la peur des armes de l’autre,

    Une fuite en avant des spéculateurs et promoteurs immobiliers

    Un patrimoine culturel qui se dégrade,

    Un environnement qui perd son vert, des exploitants de carrières qui persévèrent,

    Un Conseil Constitutionnel qui n’est plus consulté,

    Des obsèques « populaires » pour un criminel de droit commun, « martyr » de sa propre cause,

    ……

    A l’étranger :

    On reparle de relance du dialogue direct entre israéliens et palestiniens sur fond de nucléaire iranien. Encore un sacré machin en préparation.

    Quelle couleuvre fera-t-on avaler aux Arabes en général et aux dirigeants palestiniens en particulier pour s’aplatir devant l’imperturbable mais si dérangeante intransigeance de l’Etat hébreu.

    On saupoudre quelques millions de dollars pour les 12 millions de déplacés pakistanais ; ce qui devrait faire environ 40 dollars par personne. Y a pas de quoi fouetter un chat mais suffisamment pour laisser le champ libre aux groupuscules (pas si petits que ca) islamistes qui vont distribuer des dons plus ciblés et surement assez pour engraisser les dirigeants corrompus et leurs sbires locaux.

    ….

    Je reviens vers ma lutte contre le système.

    Chez nous au Liban.

    Avec le texte précité. Lisez-le.

    Déjà ton troisième adversaire apparaît.

    Il est cubique, titanesque, froid.

    Il est doté de chenilles qui écrasent tout.

    C’est le système social dans lequel tu es inséré.

    Sur ses tours tu reconnais plusieurs têtes.

    Il y a celles de tes professeurs, de tes chefs hiérarchiques, des policiers, des militaires, des prêtres, des politiciens, des fonctionnaires, des médecins, qui sont censés toujours te dire si tu as agi bien ou mal.

    Et le comportement que tu dois adopter pour rester dans le troupeau.

    C’est le Système.

    Contre lui ton épée ne peut rien.

    Quand tu le frappes, le Système te bombarde de feuilles : carnets de notes, P.V., formulaires de Sécurité sociale à compléter si tu veux être remboursé, feuilles d’impôts majorés pour cause de retard de paiement, formulaires de licenciement, déclarations de fin de droit au chômage, quittances de loyer, charges locatives, électricité, téléphone, eau, impôts locaux, impôts fonciers, redevance, avis de saisie d’huissier, menace de fichage à la Banque de France, convocations pour éclaircir ta situation familiale, réclamations de fiche d’état civil datée de moins de deux mois…

    Le Système est trop grand, trop lourd, trop ancien, trop complexe. Derrière lui, tous les assujettis au Système avancent, enchaînés. Ils remplissent hâtivement au stylo des formulaires.

    Certains sont affolés car la date limite est dépassée. D’autres paniquent car il leur manque un papier officiel.

    Certains essaient, quand c’est trop inconfortable, de se dégager un peu le cou.

    Le Système approche.

    Il tend vers toi un collier de fer qui va te relier à la chaîne de tous ceux qui sont déjà ses prisonniers.

    Il avance en sachant que tout va se passer automatiquement et que tu n’as aucun choix ni aucun moyen de l’éviter.

    Tu me demandes que faire.

    Je te réponds que, contre le Système, il faut faire la révolution.

    La quoi ? LA RÉVOLUTION.

    Tu noues alors un turban rouge sur ton front, tu saisis le premier drapeau qui traîne et tu le brandis en criant : « Mort au Système. »

    Je crains que tu ne te trompes.

    En agissant ainsi, non seulement tu n’as aucune chance de gagner, mais tu renforces le Système.

    Regarde, il vient de resserrer les colliers d’un cran en prétextant que c’est pour se défendre contre « ta » révolution.

    Les enchaînés ne te remercient pas.

    Avant, ils avaient encore un petit espoir d’élargir le métal en le tordant.

    À cause de toi, c’est encore plus difficile.

    Désormais, tu as non seulement le Système contre toi, mais tous les enchaînés.

    Et ce drapeau que tu brandis, est-il vraiment le « tien » ?

    Désolé, j’aurais dû t’avertir.

    Le Système se nourrit de l’énergie de ses adversaires.

    Parfois il fabrique leurs drapeaux, puis les leur tend.

    Tu t’es fait piéger !

    Ne t’inquiète pas : tu n’es pas le premier.

    Alors, que faire, se soumettre ?

    Non.

    Tu es ici pour apprendre à vaincre et non pour te résigner.

    Contre le Système il va donc te falloir inventer une autre forme de révolution.

    Je te propose de mettre entre parenthèses une lettre. Au lieu de faire la révolution des autres, fais ta (r)évolution personnelle.

    Plutôt que de vouloir que les autres soient parfaits, évolue toi-même.

    Cherche, explore, invente.

    Les inventeurs, voilà les vrais rebelles !

    Ton cerveau est le seul territoire à conquérir.

    Pose ton épée.

    Renonce à tout esprit de violence, de vengeance ou d’envie.

    Au lieu de détruire ce colosse ambulant sur lequel tout le monde s’est déjà cassé les dents, ramasse un peu de terre et bâtis ton propre édifice dans ton coin.

    Invente.

    Crée.

    Propose autre chose.

    Même si ça ne ressemble au début qu’à un château de sable, c’est la meilleure manière de t’attaquer à cet adversaire.

    Sois ambitieux.

    Essaie de faire que ton propre système soit meilleur que le Système en place.

    Automatiquement le système ancien sera dépassé.

    C’est parce que personne ne propose autre chose d’intéressant que le Système écrase les gens.

    De nos jours, il y a d’un côté les forces de l’immobilisme qui veulent la continuité, et de l’autre, les forces de la réaction qui, par nostalgie du passé, te proposent de lutter contre l’immobilisme en revenant à des systèmes archaïques.

    Méfie-toi de ces deux impasses.

    Il existe forcément une troisième voie qui consiste à aller de l’avant.

    Invente-la.

    Ne t’attaque pas au Système, démode-le !

    Allez, construis vite.

    Appelle ton symbole et introduis-le dans ton château de sable.

    Mets-y tout ce que tu es : tes couleurs, tes musiques, les images de tes rêves.

    Regarde.

    Non seulement le Système commence à se lézarder.

    Mais c’est lui qui vient examiner ton travail.

    Le Système t’encourage à continuer. C’est ça qui est incroyable.

    Le Système n’est pas « méchant », il est dépassé.

    Le Système est conscient de sa propre vétusté. Et il attendait depuis longtemps que quelqu’un comme toi ait le courage de proposer autre chose.

    Les enchaînés commencent à discuter entre eux. Ils se disent qu’ils peuvent faire de même.

    Soutiens-les.

    Plus il y aura de créations originales, plus le Système ancien devra renoncer à ses prérogatives.

    Ouf ! Tout un programme. Mais c’est le seul qui puisse marcher.

    Pour ceux que cela intéresse, j’ai rejoins un petit groupe de personnes qui, conscientes des erreurs du passé qu’elles ont vécu, imprégnées de cette passion pour leur pays qui les a toujours animes et dégagées de cette incurable maladie qu’est l’égocentrisme et la cupidité de l’homo libanus politicus ou polichiciens dans mon langage de bloggeur, ont décidé de tenter quelque chose pour « aller de l’avant ».

    Mon texte est aussi un appel à ceux d’entre vous tentés par l’aventure.

    Ceux qui sont réellement dérangés par les immondices jetés dans la rues et ceux rapportes par les journaux.

    Oups, j’oubliais. Vous êtes avocat et votre devoir de réserve vous oblige a rester dans l’ombre, vous êtes médecin et avez peur de perdre tel ou tel client de « l’autre bord », vous êtes employé et avez peur de vous faire remplacer par un patron trop aveugle par son bord politique, vous exercez ou non une profession, vous êtes politicien chevronne mais sincère ( J), vous êtes paysan du jurd (bien que les télécoms ne vous permettent peut-être pas de lire mon billet), vous avez du temps à consacrer à vos sorties et loisirs mondains,  … alors vous m’intéressez.

    Il s’agit d’échanger, de discuter, de proposer,… bref de faire comprendre au Système qu’il est dépassé.

    Les hommes, dit le petit prince, ils s’enfournent dans les rapides,

    mais ils ne savent plus ce qu’ils cherchent.

    Alors ils s’agitent et tournent en rond…

    Antoine de Saint-Exupéry.

    A se lire, A se voir, A ne plus être le clou qui dépasse et attire naturellement le marteau

    Jean K

    La Nation Libanaise

    http://www.lanationlibanaise.org

    blog.libnanews.com/lanationlibanaise/

     
  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 17 April 2010 à 9:30 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: Coupe du Monde, football, , polichicien   

    Foot Folie 

    Il y a la Coupe du Monde qui va drainer sur les routes, balcons et sofas plus de la moitié de la planète et certainement 90% de notre population mâle en mal d’adrénaline. On se doit d’être allemand pour les conducteurs de Mercedes/BMW, on se doit d’être brésilien parce qu’on rêve des thongs de Rio (à noter la différence notable entre thong J et thon L), on se doit d’être hollandais (les inconditionnels de GMA ?), pas besoin de chercher un français, merci Domenech (le seul drapeau qui flottera risque d’être celui de la Résidence des Pins), il y aura bien un nostalgique argentin ou deux, fans du demi-dieu demi-fou, demi-drogué qu’est Maradona, et puis nous avons beaucoup de zoulous au Liban pas trop au courant qu’il existe une équipe d’Afrique du Sud.

    Il y a la coupe Snickers. Vous savez le pendant cacahuète à Mars ! Ils ont l’idée saugrenue mais livredesrecordesque de faire jouer le match le plus long. Ils ont oublié qu’au Liban le match sanglant et douloureux que nous jouent nos polichiciens dure depuis bien plus longtemps que le futur record.

    Et puis il y a eu le match à huis clos, au Stade Camille Chamoun, de ces gens qui nous gouvernent. J’aurais aimé être dans les vestiaires pour la troisième mi-temps, à les voir s’empoigner les uns et les autres sous la douche, à voir qui ramassera la savonnette. Mais parait-il que ce fut un carton ! plein de fraternité, de convivialité, d’esprit sportif, de.. j’arrête là, je bande !

    Il est où l’arbitre ?

    A se lire, A se voir, A trouver la bonne équipe

    Jean K

    La Nation Libanaise

    http://www.lanationlibanaise.org

    http://blog.libnanews.com/lanationlibanaise

     
  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 19 March 2010 à 7:00 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , polichicien,   

    Un contre un, Tous pour un 

    Y a pas photo, il n’y avait pas de discours non plus.

    Le gland d’honneur est attribué cette semaine au sémillant, pétillant, bouleversifiant mais tellement chiant Wiam Wahab, notre (Damascus) Waiter Watcher.

    Ce genre de trublion apparu de je ne sais où pour nous déblatérer régulièrement sa fournée de propos vengeurs et acerbes, qui ne contentent que lui-même et ses maitres.

    En fait, des types pareils, il en faut (pas trop !) pour ressouder régulièrement, un tant soit peu, les rangs autour de l’autorité centrale et de ses représentants élus.

    Quand il attaque le président (et je ne fais pas le distinguo entre la personne et l’autorité), il s’en prend à chacun des citoyens.

    Le CPL ne peut non plus tolérer, à moins de les cautionner, de voir ces propos être tenues du haut de la colline de Rabieh.

    Petite note hilarante qui démontre l’étendue du programme politique de WW. Le parti de Waiter Watcher s’appelle le Courant de l’Unification Arabe. A hurler de rire !

    A se lire, A se voir,

    Jean K

    La Nation Libanaise

    http://www.lanationlibanaise.org
    http://blog.libnanews.com/lanationlibanaise/

     
  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 15 February 2010 à 11:10 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , , , polichicien,   

    Histoire de zéro 

    Je n’invente rien. Je reprends une définition.

    Le 0 est utilisé pour indiquer une place vacante dans notre système de numération de position.

    Il y a 5 ans tous les media parlaient de « centaines de milliers » de participants à ce qui devait être notre printemps.

    Hier, nous en étions à des « dizaines de milliers » (ça commence à 20,000 et finit à 90,000 !), sinon on se serait vanté d’avoir atteint « 100,000 ».

    De la définition, je retiendrai place vacante dans notre système, elle-même précédée par rafistolage de la Saint Valentin.

    Je n’étais pas place des martyrs.

    Le message originel ? Je ne le retrouve plus. Les intervenants, au pouvoir depuis 5 ans, l’ont dilapidé, utilisé pour renforcer leur propre ego, élargir la fosse où ils s’enterrent … et nous avec.

    Apres les pitreries de Brad (ouf !!!), nous en sommes aux mimiques de polichinelles sur l’estrade de Solidere.

    Ma note pour les deux spectacles? ZERO !

    A se lire, A se voir,

    Jean K

    La Nation Libanaise

    http://www.lanationlibanaise.org
    http://blog.libnanews.com/lanationlibanaise/

    Ps : Est-ce que François Premier était le fils de François Zéro ?


     
    • frenchy le 15 février 2010 à 11:36 Permalien

      pas mal du tout

      j’ai aussi mis qq chose sur mon blog.

      Mais francois zéro n’existe pas ;)

    • lanationlibanaise le 15 février 2010 à 11:40 Permalien

      j’ai lu. pas mal du tout. vais y mettre mon commentaire
      pour francois zero, ca vient d’une compil’ de cancres!

  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 9 February 2010 à 13:23 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , polichicien   

    Leon Blum (1872 –1950) 

    « Toute classe dirigeante qui ne peut maintenir sa cohésion qu’à condition de ne pas agir, qui ne peut durer qu’à la condition de ne pas changer, est condamnée à disparaître. »

    Bonne Fête à nos polichiciens.

    A se lire, A se voir,

    Jean K

    La Nation Libanaise

    http://www.lanationlibanaise.org

    http://blog.libnanews.com/lanationlibanaise/

     
  • Avatar of lanationlibanaise

    lanationlibanaise le 9 February 2010 à 8:58 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , polichicien   

    La réponse est oui ! 

    Il y a un peu plus d’un an je publiais l’article ci-dessous.

    http://bit.ly/aMsHci

    L’escargot maronite bissexe-t-il?

    Comme chacun sait, les escargots terrestres sont hermaphrodites (ils se baisent alternativement).

    Avant la reproduction, ils pratiquent une cour rituelle de deux à douze heures avant l’accouplement.

    Pour nos polichiciens (politiciens polichinelles) cela se compte plutôt en mois qu’en heures. On nous parle d’un énième report de la rencontre maronito-maronito-maronite sous l’égide de je ne sais plus qui.

    On ne sait plus qui veut baiser qui, ni quel sera le résultat de cet accouplement.

    A cette vitesse de gastéropode, il est certain que même les élections de 2013 nous passeront sous le nez.

    Eh bien j’ai la réponse en ce jour de Saint Maron.

    Ils se baisent, même aux fêtes religieuses et au final :

    • ils ne font même plus de gosses et émigrent. Les maronites seraient en dessous de 19% de la population résidente
    • ils se refugient dans les bras d’un protecteur syrien ou sunnite
    • le nombrilisme de nos polichiciens maronites est poussé au maximum, tout le monde est à cran

    Ne nous étonnons pas que nous en soyons à remuer ciel et terre, se battre pour … au moins exister.

    Une fête, deux meutes.

    Saint Maron 2010, funeste date pour ceux qui naguère furent a l’initiative de tant de réalisations et transformations politiques.

    A se lire, A se voir,

    Jean K

    La Nation Libanaise
    http://www.lanationlibanaise.org
    http://blog.libnanews.com/lanationlibanaise/

    Ps : je dois compter quelques copains de moins. Avec le prochain article, cela ne devrait pass’arranger

     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler