S’attaquer au pouvoir d’achat sans augmenter les salaires

La dernière polémique libanaise concernant la hausse des salaires n’est guère surprenante. En effet, toute personne bien intentionnée se souviendra que la dernière hausse des salaires, décidée il y a de cela 2 ans, ayant fait passer le salaire minimum de 300 000 à 500 000 livres libanaises, avait provoqué un fort taux d’inflation des produits de première nécessité, ainsi que des produits de luxe, ce qui est paradoxal, en raison de l’élasticité de la demande de ce genre de marchandises généralement.

Pourquoi un tel cas de figure, tout d’abord, le Liban est dépendant de l’étranger comme en témoignent les déficits chroniques de la balance commerciale. En profitent ce qu’on désigne comme les agences exclusives des grandes marques mondiales, certaines étant suffisamment grosse pour contrôler à elles toutes seules un sixième de notre produit national brut. Lire la suite

Kadhafi est tombé

Nous avons pu voir hier des images contradictoires de la mort de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Khadafi. Ces images -choquantes- semblent démontrer que ce dernier aurait été égorgé après avoir été capturé vivant. Cela n’augure rien de bon pour la population libyenne, les nouveaux arrivants étant aussi sanguinaires que le précédent.

On peut être choqué, mais pas surpris, ils auront fait l’économie d’un procès de pacotille, contrairement à celui de Saddam Hussein ou du dirigeant roumain, Nicolas Ceausescu. Lire la suite