Conception et réflexion

Beaucoup de médias se considèrent comme neutre au Liban. Mais cette neutralité en fait, due à la nature humaine est relative. On est par nature subjectif, par notre inconscient, on choisi alors d’aborder telle ou telle question, par un tel angle ou par tel autre angle, donc on fait des choix, ce qui implique donc qu’on n’est pas neutre. Une organisation quelle qu’elle soit l’est d’autant plus, puisque exprimant les opinions multiples.

Souvenons-nous de la polémique sur les couleurs, ou Hommes et Femmes hésitaient dans leur choix vestimentaire, Orange, Bleu ou Rouge pouvant alors être amalgamé à une appartenance politique. La même chose existe dans les médias au Liban, ils ne désirent pas être amalgamés à des partis politique même si la plupart d’entre eux sont liés à ses partis ou à des personnalités de ces partis voir à des ambassades et des pays étrangers. Pour revenir à la conception de neutralité, certains prétendent être neutre, mais dans les faits sont liés à des partis. Ils ont donc une ligne éditoriale biaisée, non factuelle. Lire la suite

Lower Order Leak (LOL)

Pour ceux qui ne savent pas encore, a éclaté cette semaine une polémique au sujet d’une émission humoristique  de télévision (LOL) diffusée par l’OTV, la critique venant principalement de personnalités religieuses qui le trouvent vulgaire, obscène etc…

Ne regardant guère de télévision libanaise de mon côté, je suis donc mal placé à juger de la vulgarité ou non cette émission. Je trouve cependant mal placer qu’il s’agisse de religieux qui puissent faire la loi dans les médias, jugeant de la moralité ou non d’un show, en lieu et place d’une autorité comme celle que l’on a en France, le conseil supérieur de l’audiovisuel ou CSA  en l’occurrence. Lire la suite

Edition Collector

SAS Interdit au Liban, signale Le Figaro, amenant à la réaction rapide de notre collègue de Blog de la Nation Libanaise sur Facebook, réaction ironique, « Vite un groupe pour protester »!!!

Gérard de Villiers semble donc devenir une personne non gratta au Liban, du moins pour ses bouquins, non pas qu’ils soient très intéressants mais pleins de contre-vérité et autres préjugés. Faut-il pour autant les interdire? Nos inspecteurs de la sureté générale, dans leur immense bonté vis-à-vis de la population -mode ironique- ont donc décidé de garder ses livres érotiques bien à l’abri dans leurs casiers.

Une amie, qui travaillait chez un importateur de livres justement, m’a une fois expliquée comment se passait la procédure, en fin de compte d’une routine bureaucratique par excellence, les importateurs doivent fournir à la Sureté Générale des copies des livres avant toute mise sur l e marché, ceux-ci doivent les lire et donner leur avis, ca passe ou ca casse en somme. J’oubliais de préciser que ces livres devaient – si mes souvenirs sont exacts – comporter une couverture blanche et restaient dans les mains des inspecteurs qui eux donc peuvent les lire et les relire à volonté. Il s’agit donc du service le plus éclairé de l’état. Lire la suite

Le Pays de la Magie

Un show de magie exécuté par létat libanais

Un show de magie exécuté par l'état libanais

Le Liban reste décidément un pays magique. Rien qu’aujourd’hui, l’état a montré une certaine proportion à ce talent qu’on pourrait croire à la fin inné. Tout d’abord, le Conseil des ministres nous joue le rôle de faiseur de temps, il décide de décaler les élections municipales d’un mois, on doit donc comprendre qu’on rentre dans un espace temps à part, en dehors des délais constitutionnels pourtant bien établis.

Ce n’est pas la seule chose, la Justice se met de la partie avec la libération de 5 islamistes impliqués dans les évènements de Nahr Bared, ces Fées Dajin et non pas ses fedayins sont donc libérés sous caution, il leur reviendra donc de disparaitre comme dans un spectacle de magie eux aussi, dans la nature , une répétition dans les faits de la grande évasion qu’on a connu en 2009, le temps peut être qu’un fonctionnaire du ministère nous fasse un show à la David Copperfield en fin de compte avec leur dossier. Lire la suite

Nouveaux ajouts dans la rubrique photo

54070017

Nouvel ajout dans la rubrique des vielles pierres, des photo de vielles maisons et demeures d’Aamchit, situé au Nord de la localité de Jbeil (Byblos pour les intimes)

Pour rappel, Aamchit comporte de nombreuses maisons de type traditionnel cossus libanais, anciennes, construites par des expatriés de retour au pays au 19 ème siècles. Le président de la république Michel Sleiman est originaire de cette localité. on a d’ailleurs une des photo de la maison familiale des Sleiman aujourd’hui appartenant à un de ses oncles -Michel Sleiman utilisant de son coté la demeure de la famille de son épouse-.

Pour ce qui est des photo, Leica M6 TTL avec Zeiss Biogon 28 mm, summicron 50 mm, Télé Elmar 135 mm. Coté pellicule, une kodak Ecktachrome de 100 asa, expirant en 2006.

Vous pouvez voir toutes les photos en cliquant ici.

hors sujet

Le Cèdre du Liban disparaitra-t-il ?

Le Cèdre du Liban disparaitra-t-il ? © Photo-Sniper.com

Pour une fois, le billet ne concernera pas la politique locale, régionale ou internationale, mais plutôt abordera le manque la neige constaté actuellement au Liban.

Les webcam d’un site Libanais, Skileb, pour ne pas le nommer, montrent chaque année l’état d’enneigement des pistes de différentes stations de ski. Cette année, nous remarquerons que cette neige fait malheureusement défaut. Il s’agit bien des routes et non des pistes qui restent désespérément ouvertes, à l’heure où je vous écris ce billet, avec à peine 10 cm de neige à Faraya-Mzaar ou au Cèdre et encore beaucoup moins ailleurs. Lire la suite

Gesticulations

La répartition des sites nucléaires iranien - Source RFI

La répartition des sites nucléaires iranien - Source RFI

Les dernières menaces des autorités israéliennes à l’encontre du Liban sont à mettre au crédit de gesticulations sans aucun intérêt contre, en réalité, l’Iran. Israël se retrouve acculé à des menaces verbales, incapable de mettre à exécution ses menaces contre Téhéran.

En effet, toute attaque contre les installations nucléaires iraniennes par des armes conventionnelles risque de n’être qu’inefficace, ces installations étant fortement protégées par un dispositif antiaérien et enterrées, à l’abri des bombes actuelles. Au nombre de 19, les installations nucléaires iraniennes être aisément mis en alerte en cas de frappes non simultanées, augmentant encore la facture d’une telle opération militaire. Une des solutions serait, comme suggéré par des responsables américains il y a encore un an, l’utilisation d’armes non conventionnelles ou mini nuke, genre de bombes nucléaires à faible puissance, mais le collatéral à une telle utilisation pourrait être l’annonce immédiate de la capacité nucléaire israélienne – chose jusque-là connue mais jamais officialisée -, de la militarisation officielle du programme nucléaire iranien, et de l’effet domino que cela aura sur les autres pays de la région. Lire la suite